+33 (0)9 70 44 84 64    |    info@sourcingtextileinde.com

L’impact du Covid-19 sur les fabricants en Inde

L’impact du Covid-19 sur les fabricants en Inde

Face à la crise du Covid-19, la plus grande démocratie du monde et ses 1.3 Milliards d’habitants sont en confinement depuis le 22 mars 2020.

L’industrie textile qui emploie près de 60 millions de personnes est particulièrement exposée car on estime à près de 50% les travailleurs payés à la journée. Ces personnes qui sont en fait le poumon de l’industrie se retrouvent sans revenus et ont été forcées de rentrer dans leur village puisque c’est le seul endroit ou ils peuvent avoir un support familial.

Image des travailleurs tentant de rejoindre leurs villages. (Image AFP)

En Europe, on assiste à une réelle crise des détaillants et des marques mais tous ces acteurs sont étroitement liés aux fabricants de mode en Inde puisque c’est eux qui font la pluie et le beau temps de leurs carnets de commandes.

A court terme, quel sera l’impact du Covid-19 sur les fabricants ?

Avant le confinement, on assistait déjà à des annulations de commandes futures, des diminutions de commande, des retards de paiement et depuis peu, on assiste également à des annulations de commandes en cours !

Cela pose une réelle question sur les conditions d’achats ainsi que les relations entre les marques et les fabricants. En effet, il faut savoir que les marques règlent souvent leurs fournisseurs à crédit (30 à 90jours après avoir reçu la marchandise). Ce sont donc les usines qui avancent les fonds pour l’achat de matières premières ainsi que le paiement de la main d’oeuvre. Cela peut paraitre surprenant quand on sait que les taux d’emprunts auprès des banques classiques en Inde sont d’environ 11% contre 1% en Europe.

Les fabricants bénéficient-ils d’aides de la part du gouvernement indien ?

En Inde, il y a malheureusement peu d’aides qui sont fournies aux usines par le gouvernement.. (pas de prêts à taux 0 garantis par l’Etat, pas de système de chômage, …). Les seules mesures connues à ce jour sont –

  • la possibilité de reporter ses remboursements d’emprunts sur une période de trois mois.
  • La prise en charge du Provident Fund (système de retraite indien) et de l’ESI (système de sécurité social indien) à hauteur de 50% par l’Etat pour les entreprises de moins de 100 employés et seulement pour les employés touchant moins de 15000 Roupies (soit environ 190 Euros) par mois.

Cette crise va avoir des conséquences dramatiques dans une industrie qui n’était déjà pas à son mieux et le gouvernement ne semble pas en mesure d’apporter de l’aide ou des solutions. Ci-dessous un message de la ministre indienne de l’industrie textile qui demande aux acheteurs et bureaux d’achats de ne pas annuler de commandes.

Message de Smriti Irani, ministre indienne de l’industrie textile, le 25/03/2020

Quelles seront les personnes affectées par cette crise en Inde ?

Les premières personnes qui vont souffrir de cette situation seront d’abord les ouvriers qui pour beaucoup ne recevront aucun salaire au mois d’avril mais qui risquent en plus de ne plus avoir de jobs à la reprise; et ensuite il s’agira des patrons d’usines qui étaient déjà fragiles avant la crise et qui risquent donc de mettre la clé sous la porte.

On s’inquiète également pour les artisans qui symbolisent l’industrie textile indienne en lui donnant cet aspect authentique et unique dans le monde de la mode – les brodeurs, teinturiers, imprimeurs (block printing), tisserands, etc. Ces personnes sont souvent des entrepreneurs travaillant à leur compte et ne recevront malheureusement aucune aide.

Photo d’une des brodeuses de la coopérative Ruaab Sewa dans un bidon-ville de New Delhi

A quoi peut-on s’attendre pour la suite ?

Il est certain que cette crise aura de lourdes conséquences sur l’industrie de la mode. Il est plus que nécessaire de rappeler que des détaillants, aux marques et jusqu’aux fabricants et artisans, nous sommes tous liés. Il est donc important que les mesures, qui seront prises dans les mois à venir, devront pouvoir bénéficier à tous les acteurs du monde de la mode.

Tout dépendra également de la durée de confinement en Inde qui est prévue jusqu’au 15 avril 2020 et qui risque certainement d’être prolongée même si l’Inde est encore en phase 2 du développement du virus. Si le confinement était écourté cela ne changera pas le problème des annulations de commandes et donc des milliers d’emplois qui sont en danger. Certains fabricants arriveront peut être à trouver des débouchés sur le marché local comme le font déjà certains en ayant transformé leur outil de production pour la fabrication de masques mais cela ne semble pas être une solution durable puisque la demande en Inde n’est pas suffisante par rapport aux capacités des usines.

Heureusement, toutes les marques n’ont pas annulé leurs commandes et cela laisse une lueur d’espoir pour l’industrie textile indienne. Toutefois cela ne sera pas suffisant pour revenir à une situation « normale ». Il faudra donc s’adapter et espérer que le gouvernement puisse aider ceux dans le besoin et en particulier les travailleurs et artisans.

En tant que bureau d’achat de produits mode et d’accessoires en Inde, il est important pour nous de profiter du temps de confinement pour se remettre en question et échanger un maximum avec nos partenaires pour construire ensemble une nouvelle industrie de la mode qui nous l’espérons se verra plus respectueuse des Hommes et de notre planète. Soyons positifs !

Quelles perspectives pour l’industrie de la mode en Inde ? 

Voici quelques perspectives, solutions et opportunités auxquelles nous pourrions réfléchir ensemble –

  • Le taux de change avant la crise était de 1EUR = 77Rs et il est maintenant de 1EUR = 82Rs. Si les fabricant jouent le jeu, il serait possible d’avoir des diminutions de prix.
  • Pour les marques françaises – demander des prêts garantis par l’état pour financer les productions à venir et donc éviter cette pression financière sur les fabricants.
  • Intégrer des techniques indiennes à vos prochaines collections pour soutenir les artisans (Tye Dye, broderie main, impression en sérigraphie ou block print, utilisation de tissus tissés à la main)
  • Décaler les saisons – On parle en ce moment en France de décaler la saison des soldes – des salons comme le Who’s Next ont proposé aux acteurs de la mode un sondage qui sera par la suite soumis au gouvernement. Cette solution, en plus d’aider les détaillants, pourrait permettre aux marques de décaler leurs livraisons et donc de ne pas annuler ou réduire certaines commandes.

Sur le long terme – 

Il y a une réelle réflexion à mener sur notre industrie pour changer son fonctionnement et la rendre plus durable et plus juste – Voici quelques pistes –

  • Favoriser des matières durables, naturelles et bio.
  • Limiter au maximum les procédés qui peuvent être évités car non indispensables comme par exemple les lavages au silicone qui améliorent la douceur des produits.
  • Demander aux fabricants plus de transparence sur leurs sous-traitants et leurs rémunérations – en particulier pour les artisans.
  • Limiter au maximum l’utilisation du plastique en utilisant par exemple des Master packs ou en utilisant des packaging en coton bio qui soient réutilisables.
  • Revoir les conditions d’achats avec les fabricants pour trouver un modèle plus juste.
  • Limiter au maximum les envois de colis entre les fabricants et les marques en trouvant des relais sur place comme un bureau d’achats en Inde
  • Mettre en place des contrôles qualités plus stricts pour limiter les retours produits.
  • Utiliser des solutions online comme Avasize pour éviter les retours de produits à cause des problèmes de tailles
  • Favoriser des fabrications plus équitables et plus responsables en utilisant des labels comme GOTS ou FAIR TRADE.
  • Si votre business model le permet, demandez à vos fabricants d’étaler les livraisons sur toute l’année, cela pourrait leur permettre de pérenniser les emplois et donc d’éviter les recours à de la main d’oeuvre payée à la tâche et donc à la journée.

Nous serions ravis d’échanger avec vous par téléphone 09 70 44 84 64 ou par email info@sourcingtextileinde.com. Soyons soudés !

A propos de nous – Nous sommes Sourcing World Products (SWP). Basés à Paris et Delhi, nous accompagnons les marques et les entreprises dans leurs processus de sourcing et de fabrication de textiles, prêt à porter et accessoires en Inde. www.sourcingtextileinde.com 

Avatar
Nil est franco-indien et a fondé SWP en 2010.